Retour expérience et méthodologie de travail en PACES – Clotaire. P

Cours Pasteur Témoignage


Clotaire. P – 1ère année de médecine :

 

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

Année 2018/2019 avec un numerus clausus à 232.

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

J’ai fait un bac S spé ISN (informatique et science du numérique) mention très bien avec 17,5 de moyenne générale.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant.

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Concours PACES spé MOSK : 22ème au classement général en médecine.

Votre niveau au lycée ? Étiez-vous assidu ou dilettante ?

J’ai toujours eu un bon niveau durant ma scolarité, je travaillais peu, cependant, durant la PACES j’ai dû répondre à une charge de travail auquel je n’étais pas habitué, il a donc fallu compter sur de la motivation et de l’effort.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais en colocation avec un ami durant l’année, ça s’est super bien passé on a vécu des supers moments, on a pu se motiver, dialoguer sur des sujets de PACES mais habiter avec un ami permet aussi de se déconnecter de cet univers PACES. La colocation ça peut faire peur, mais une fois qu’elle est mise en place, c’est vraiment top. Il faut quand même faire attention avec qui on décide de faire une coloc, je pense que c’est préférable de le faire avec un ami, et qu’il soit aussi en PACES, sinon un appartement seul est préférable.

 Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’avais beaucoup d’amis en PACES donc l’esprit n’était pas du tout compétitif, on se donnait des cours, des fiches etc. D’ailleurs à Rouen je n’ai pas du tout ressenti cet esprit de compétition, même dans les amphis. Seulement une rivalité entre les différentes prépas mais rien de bien méchant.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

En début d’année jusqu’au concours du premier semestre j’étais décontracté, mais la pression est de plus en plus intense à l’approche du concours du S2, la peur de perdre l’avance que l’on a pris au S1, la peur de tout raté à la fin, toute cette pression qui s’accumule fait que l’on est de plus en plus stressé, que l’on dort de moins en moins bien, et on tombe dans un cercle vicieux où le manque de sommeil nous empêche de bien gérer ce stress.

Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à faire une pause, ne surtout pas tomber dans la logique selon laquelle le temps où l’on ne travail pas est du temps perdu, notamment au niveau du sommeil : si on se couche tard on essaye quand même de garder 8h de sommeil, car il faut être en forme et en bonne santé pour être efficace au travail.


Déroulé PACES

 

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

J’ai fait la pré-rentrée avec la prépa. Je le recommande surtout pour les cours de chimie et de physique c’est très utile.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

Alors ma méthode au S1 était d’apprendre seulement les J0 et des exos un peu dans la semaine puis de tout reprendre pendant le mois de révision mais ce n’était pas la meilleure méthode car j’oubliais les cours trop anciens. Donc au S2 j’ai changé de méthode : je faisais les J jusqu’à J3 max puis le weekend je revoyais tous les cours de la semaine puis aussi ceux de la semaine d’avant et je faisais des exercices. Puis pendant les vacances je revoyais tous les cours.

J’allais tous les jours à la fac, surtout au S1, et j’essayais de faire une écoute active et non passive du cours : c’est-à-dire que j’essayais directement de mémoriser et de comprendre ce que le professeur nous apprenait. Il faut donc maintenir toute son attention et sa concentration sur le cours et ne pas se laisser distraire par ses copains ou par son téléphone, et au début, ce n’est pas évident.

Ensuite quand je rentrais chez moi je mangeais puis je faisais une pause digestion et je reprenais vers 14h ou 15h. Et là je faisais une chose que je trouve essentiel, et que j’applique tout le temps, c’est que j’essayais de ressortir de tête toutes les informations que je pouvais, à propos des cours du matin, avant de me plonger dans l’apprentissage des cours. C’est pour moi la clef de l’apprentissage actif : c’est-à-dire que l’on est acteur devant l’apprentissage de son cours en essayant de ressortir un maximum d’informations que l’on a pu retenir grâce à l’écoute active, sous forme d’un schéma ou tout simplement oral. Et pour moi ça fonctionnait, je retenais très longtemps mes cours grâce à cette méthode.

Cette dernière s’applique d’ailleurs très bien à la méthode des J : avant de relire son cours pour réviser son J1, on essaye de ressortir toutes les informations que l’on a retenu, pareil pour J3. A la fin de la semaine je pouvais présenter oralement et de tête tous mes cours de manière complète.

Je travaillais seul, je commençais à 14h ou 15h et je finissais à 20h, puis si j’avais le courage de faire des exercices j’en faisais après manger mais c’était dur de se motiver.

Je faisais aussi des fiches de questions, qui me permettaient de ne pas simplement relire mon cours mais de me faire réfléchir et de me pousser à un apprentissage actif. Par exemple j’écrivais : « Quels sont les organites de la cellule ? » Et ensuite c’est à moi de sortir le plus d’informations possible. Je faisais la fiche pendant le J0, puis je l’utilisais pour mes J.

(J, fiche, travail seul ou en groupe, où, rythme de travail, attitude lors des cours à la fac, prise de note)


La prépa :

Pourquoi avoir choisi Cours Pasteur ?

Je voulais éviter une prépa où l’on est juste un numéro, donc je voulais intégrer une prépa à effectif réduit, je recherchais vraiment l’aspect « familiale » de la prépa. J’ai aussi été séduit par les locaux, la sympathie des tuteurs et des professeurs.

Avez-vous fait la pré-rentrée à la prépa ? Cela vous a-t-il aidé ?

Oui comme dis plus haut.

Qu’est-ce-que les cours hebdomadaires à la prépa vous ont apporté ?

Une autre approche sur des cours complexes comme la physique et la chimie, de plus, les exercices mis à disposition sont un super outil pour s’exercer.

Pouvez-vous nous dire un mot des tuteurs qui vous ont suivie durant votre année de PACES ?

J’ai été suivi tout particulièrement par un « parrain » qui était très sympas, qui m’a donné des outils pour m’organiser avant le concours etc.

Utilisiez-vous l’application de Ipasteur (avantage à l’utiliser) ?

Seulement pour les ronéos.

Qu’avez-vous pensé des Ronéos ?

Indispensable pour moi car je ne pouvais pas taper mes cours en même temps que d’écouter le cours de manière active ! Donc je vous conseil d’avoir déjà les cours sous le coude si vous souhaitez suivre ma méthode.

 


Au sens général, que t’a apporté la prépa ?

 

Les ronéos, les exercices, les cours, les colles, finalement je trouve que la prépa m’a quand même apporté beaucoup. 

 

Retour sur le blog